Pourquoi se faire reconnaître «travailleur handicapé» ?

Ce que permet le statut de « travailleur handicapé »

Environ 5 millions de Français en âge de travailler déclarent un problème de santé durable ou un handicap limitant leur capacité de travail. Pourtant seuls 1,2 million d’entre eux sont reconnus « travailleur handicapé ».

Qui peut être reconnu « travailleur handicapé » ? 

La Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) est un dispositif dont peut bénéficier toute personne en capacité de travailler mais présentant des difficultés à exercer certains types d'activités professionnelles en raison de problèmes de santé : 

  • handicap « visible » ou non
  • maladie chronique : asthme, diabète, infection par le VIH, hépatite, etc.
  • problème de santé ayant des répercussions au travail : rhumatismes, problèmes de vue, allergies à certains produits, etc.

 

Être reconnu « travailleur handicapé » facilite l'insertion professionnelle

… et le maintien dans l’emploi déjà occupé. La Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicape (RQTH) peut en effet permettre, si vous recherchez un emploi :

  • l'accès à un réseau spécialisé d'agences pour l'emploi des personnes disposant de la RQTH (réseau des "Cap Emploi"). Ces agences proposent un accompagnement pour favoriser le retour vers l'emploi des travailleurs handicapés 
  • l'accès facilité à certaines formations professionnelles qualifiantes, qui peuvent être rémunérées. Certaines formations peuvent aussi être adaptées à des personnes rencontrant des problèmes de santé 
  • l'accès à des dispositifs d'accompagnement vers l'emploi tels qu'Envol Insertion (accompagnement dans la définition d'un projet professionnel, dans une recherche d'emploi) 
  • la possibilité de faire valoir cette reconnaissance spécifique auprès d'un employeur pour une embauche

 

Vous êtes déjà en poste ?

La Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicape (RQTH) vous permet également :

  • l'accès facilité à certaines formations pour votre évolution professionnelle, et au bilan de compétences et d'orientation professionnelle
  • la possibilité de faire valoir cette reconnaissance spécifique auprès d'un employeur pour un aménagement de poste, l'achat de matériel, etc. Le fait que vous présentiez une RQTH permet à votre employeur de faire appel aux Services d'Appui pour le Maintien dans l'Emploi des Travailleurs Handicapées (SAMETH). Cela lui permet également de financer les aménagements qui vous sont nécessaires, avec l'aide des organismes tels que l'Agefiph ou la FIPHFP. Les frais ne sont pas à la charge de l'employeur. 

 

Zoom
Le droit à compensation pour l'égalité des chances au travail.
Compenser le handicap, c’est apporter des réponses individualisées et adaptées permettant de supprimer les obstacles, ou tout au moins de les réduire, afin de rendre l'exercice professionnel « accessible » aux travailleurs handicapés. La loi du 5 février 2005 concerne la « compensation » des effets situationnels du handicap, par des adaptations techniques ou humaines : 
•    L’accessibilité physique aux lieux de travail, de formation, de restauration, aux toilettes
•    L'accès aux tâches du poste de travail, à la communication, à l'information et à l’environnement relationnel
•    L’accessibilité à la connaissance, au savoir, au savoir-faire, à la formation et au développement des compétences

Retrouvez dans la rubrique Je veux agir des conseils pour faciliter la reconnaissance de vos droits.

Dernière mise à jour : 30 mars 2014.

Info/intox
Tous les salariés porteurs d'un handicap visible (mobilité réduite, cécité, surdité...) sont reconnus « travailleurs handicapés ».
Je suis salarié reconnu « travailleur handicapé », je dois être affecté sur un poste réservé.
Je suis reconnu « travailleur handicapé », je suis contraint de me déclarer.