Pourquoi certains médicaments ne sont plus ou sont moins remboursés par la Sécurité sociale ?

Mieux connaître les médicaments

Automédication, antibiotiques, génériques… Vous souhaitez en savoir plus sur le bon usage des médicaments ? La Mutuelle Familiale organise des séances d’information et d’échanges sur le médicament, n’hésitez pas à vous y inscrire.

Les alternatives aux médicaments peu remboursés (vignette orange)

Des solutions plus performantes que les médicaments existent pour se soigner, notamment en cas de :

  • Constipation : vous pouvez vous soigner en respectant quelques principes simples : alimentation riche en fibres (fruits et légumes, céréales et pain complets), hydratation suffisante (1.5 litre/jour) et activité physique régulière (30 minutes /jour si possible).
  • Douleurs arthrosiques : pendant la crise, l’articulation doit être mise au repos et le paracétamol (vignette blanche) est le traitement de 1er choix. Par ailleurs, la prise en charge de l’arthrose repose avant tout sur l’hygiène de vie (alimentation, activité physique) et la perte de poids pour soulager les articulations.

Si vous avez des doutes concernant un médicament ou l’interaction entre deux médicaments, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou votre pharmacien.

A noter : les vignettes pharmaceutiques de couleur ont disparu depuis le 1er juillet 2014, elles ne sont plus nécessaires grâce à l’informatisation.

Zoom
Prescription : évitez les médicaments dont le Service Médical Rendu est jugé faible (vignettes orange).
N’hésitez pas à demander à votre médecin le taux de remboursement du médicament qu'il vous prescrit.
Dans le cas d'un médicament non remboursé ou remboursé à 15% (vignette orange), demandez-lui si une alternative plus efficace et mieux remboursée existe !
 

A la fin de votre traitement, ayez le réflexe Cyclamed !

Les Médicaments Non Utilisés (MNU) représentent 19 200 tonnes de déchets chaque année dans les foyers français, mais ne peuvent pas être mis à la poubelle comme les autres déchets ménagers. Périmés ou non, les médicaments restant à la fin d’un traitement doivent être rapportés à votre pharmacien, dans leur conditionnement (blister, tube) mais sans l’emballage carton. Ils seront détruits par incinération, pour limiter la diffusion de résidus médicamenteux dans l’environnement. Par ce geste, vous limitez également les risques d’accidents à votre domicile.

​Dernière mise à jour : 22 mars 2014.

Participez à l'atelier de la Mutuelle Familiale « Le médicament et vous : où en êtes-vous ? »
Cet atelier a pour objectif d’apporter des informations clés sur le bon usage du médicament, et aider à mieux gérer la prise médicamenteuse, qu’elle soit ponctuelle ou fréquente.

Dates des actions proposées

De nouvelles dates à venir