L'activité physique est-elle bénéfique pour un enfant ?

Favoriser son épanouissement

L’activité physique est bénéfique à tout âge ! Pratiquée régulièrement, elle contribue à un développement harmonieux, sur le plan physique, psychologique et social. C’est une composante essentielle du bien-être de l’enfant.

 

 

 

1 heure d’activité physique par jour, et 3 séances de sport par semaine sont recommandées pour les enfants. Source : PNNS.

Judo, danse, football, basket… sport collectif ou individuel, la pratique d’un sport dès l’enfance n’est pas qu’une solution pour évacuer l’énergie débordante de son enfant ! C’est aussi lui permettre d’acquérir les principes d’une bonne hygiène de vie, bénéfiques à sa santé d’enfant et d’adulte en devenir.

L’activité physique présente de nombreux bienfaits

Bien-être physique

  • Lutte contre la sédentarité, le surpoids et l’obésité
  • Développement osseux et musculaire
  • Développement psychomoteur : force, vitesse, agilité, habileté, endurance…
  • Prévention de certaines pathologies de l’adulte : maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, cancers…
  • Aide au traitement de l’asthme, de l’obésité…

Bien-être psychologique

  • Développement de la confiance en soi
  • Gestion des émotions : permet de se défouler, de canaliser l’agressivité, de lutter contre l’hyperactivité

Bien être social

  • Développement de la personnalité, de l’esprit d’équipe
  • Développement de la capacité d’adaptation à de nouvelles situations, à de nouvelles personnes…
  • Apprentissage du respect des règles
Zoom
Un enfant asthmatique ne doit pas être privé de sport !
La crise d’asthme se caractérise par une difficulté brutale à respirer. Elle peut être provoquée par diverses agressions (allergènes, pollution, émotion…), ou par l’effort. Les enfants asthmatiques (10% des enfants d’âge scolaire) peuvent avoir tendance à réduire leur activité physique de peur de déclencher une crise d’asthme. Pourtant de nombreux enfants peuvent pratiquer une activité physique sans crainte, et en tirer de nombreux bénéfices, notamment :
  • Diminution de la survenue de l’asthme d’effort
  • Augmentation des capacités physiques, diminution de l’essoufflement
  • Regain de confiance en soi : l’enfant prend conscience qu’il peut vivre normalement
Le sport doit être adapté à la sévérité de l’asthme, le médecin traitant pourra vous recommander certaines activités à privilégier. Seul l’asthme d’effort constitue une contre-indication à la pratique d’un sport.

 

Retrouvez dans la rubrique Je veux agir des conseils pour la pratique sportive de votre enfant.

Dernière mise à jour : 31 mars 2014.