J’entends moins bien, que faire ?

Un sujet tabou

Avec l’âge, nos sens s’émoussent naturellement. Alors qu’il semble normal de consulter un ophtalmologiste en cas de baisse de notre vision, nous rechignons à aller chez le médecin lorsque l’on constate une baisse de notre capacité auditive.

 

 

La perte de l'audition avec l'âge, un phénomène appelé presbyacousie

Un Français sur deux n’a jamais fait contrôler son audition (Ipsos pour la Journée Nationale de l’Audition)

Trop souvent ignorée, la presbyacousie, cette surdité progressive liée au vieillissement est pourtant dangereuse à plus d’un titre. Synonyme d’isolement, elle conduit les personnes qui en souffrent à se retirer progressivement de leur vie sociale, professionnelle, voire même familiale, avec tous les risques de repli sur soi, de perte de repères et de dépression que cette mise à l’écart entraîne.

Selon l’enquête de la Journée Nationale de l’Audition 2013, trois grandes causes expliquent la faible prise en compte de la presbyacousie :

  • le coût de l’appareillage et la faiblesse du remboursement par l’Assurance maladie
  • le tabou social que représente la perte auditive
  • les pertes de l’audition sont insidieuses et des mécanismes de compensation peuvent empêcher d’affronter la réalité

Les mécanismes de l’oreille sont fragiles et aisément détruits en cas d’exposition à un bruit excessif. Par ailleurs leur usure est un phénomène naturel qui touche l’ensemble des individus.

 

Les oreilles ne servent pas qu'à entendre !


Source : Journée Nationale de l’Audition

Pour retrouver le plaisir de communiquer avec le monde qui vous entoure, quelques conseils sont proposés dans la rubrique Je veux agir
 

Fiche réalisée avec le concours de la Journée Nationale de l’Audition.
Dernière mise à jour : 03 août 2018.