Je pense avoir un problème d'audition lié à mon travail, que faire ?

Bruit sur le lieu de travail: une nuisance fréquente et sous estimée

Plus de la moitié des salariés du secteur de la construction sont exposés à des bruits dommageables pour l’audition. Les salariés de l’industrie et de l’agriculture sont eux aussi fréquemment concernés.
 

En France, on évalue à 3 500 le nombre de personnes victimes, chaque année, de surdité professionnelle. Source : Journée Nationale de l’Audition, 2011

Les troubles de l’audition ne se voient pas, et le salarié n’en a pas toujours conscience, ou il n’ose pas en parler. A ce jour, 1 français sur 2 n’a jamais fait tester son audition, or la perte des capacités auditives non prises en charge va avoir une incidence sur la capacité de travail et augmente le risque professionnel.

Comment mesure-t-on l’exposition au bruit ?

Le décibel (dB) est une unité utilisée pour mesurer l'intensité des sons. L’échelle des décibels est logarithmique, ce qui signifie qu’une augmentation du niveau sonore de 3 dB représente déjà un doublement de l’intensité sonore. Le dB(A), ou décibel pondéré A, est utilisé pour mesurer les bruits environnementaux.

Pourcentage des salariés exposés à une nuisance sonore dommageable pour l’audition

Source : enquête Sumer 2010

Être exposé à un bruit supérieur à 85 dB(A) pendant 20 heures par semaine ou plus est particulièrement nocif pour l’audition.

 

Zoom
le bruit favorise le risque d’accidents du travail
Au-delà des dommages auditifs, le bruit masque les signaux d’alerte (engin qui recule, etc.), perturbe la communication verbale et détourne l’attention. L’exposition au bruit pendant le travail a des conséquences sur le sommeil et peut constituer un facteur de stress au travail.

Retrouvez dans la rubrique Je veux agir des conseils pour déclarer votre surdité d’origine professionnelle.

Dernière mise à jour : 30 mars 2014.