J’ai mal au dos et au cou, que faire ?

Troubles musculo-squelettiques : le mal du siècle !

« J’ai mal aux articulations et aux cervicales», « je ne peux plus me baisser »… Ces plaintes ne sont pas à prendre à la légère ! Elles doivent alerter sur la pénibilité au travail, pour corriger de mauvaises postures, adapter le poste de travail, pour permettre une disparition des symptômes.

Les troubles musculosquelettiques (TMS) font partie des problèmes de santé au travail les plus préoccupants, car ils de plus en plus fréquents. 

Que sont les troubles musculosquelettiques (TMS) ?

Ils recouvrent de nombreuses pathologies affectant les muscles, les tendons et les nerfs à la périphérie des articulations. Ces troubles sont provoqués par des gestes répétitifs, sans récupération suffisante. Ils se manifestent par des douleurs et des gênes dans les mouvements pouvant entraîner un handicap sérieux dans la vie professionnelle et la vie privée. Source : Ministère du Travail

Les salariés les plus touchés ont plus de 20 ans d’ancienneté, et travaillent dans le secteur du BTP, de l’industrie/énergie.

Origine des troubles musculosquelettiques

50% des TMS touchent le dos et, moins fréquemment, les bras et les jambes. 

On peut citer de façon non exhaustive des éléments constituant des facteurs aggravants de survenue des troubles musculosquelettiques. Certaines postures et organisation dans le travail augmentent le risque de développer des troubles musculosquelettiques :

  • Gestes répétitifs
  • Efforts violents avec des charges lourdes
  • Position de travail : accroupi, penché en avant, avec les bras levés, etc.
  • Pauses insuffisantes, rythme de travail irrégulier, travail de nuit, organisation du travail…
  • Exposition au froid ou à la chaleur, aux vibrations…
  • Stress et relations entre collègues.

 

Zoom
Le travail sur écran : un facteur de risque sous-estimé !
Les TMS des cervicales, de la main et du poignet sont aussi des maladies des salariés utilisant les ordinateurs de bureau. Environ 66% (22 400 cas) de ces affections reconnues concernaient le canal carpien de la main en 2009. Les reconnaissances du syndrome du canal carpien (engourdissement ou fourmillements des doigts "médians", une douleur de la main irradiant au bras et un déficit de mouvements) ont augmenté de 62 % sur la période 2006-2009.

Il est possible de prévenir la survenue des troubles musculosquelettiques en alertant dès les premiers symptômes les professionnels compétents. Retrouvez des conseils pratiques dans la rubrique Je veux agir.

 

Lire la suite >

Dernière mise à jour : 30 mars 2014.