Comment équilibrer mon alimentation pendant la grossesse ?

Combler les besoins du futur bébé

Adopter une alimentation équilibrée et variée contribue au bon développement du fœtus et protège la femme d’éventuelles carences. 

 

 

 

L’alimentation et l’environnement de la femme enceinte jouent un rôle essentiel sur le développement et la santé de l’enfant à venir.

A-t-on des besoins spécifiques pendant la grossesse ?

Si l’alimentation variée et équilibrée couvre naturellement les besoins de la femme enceinte et du fœtus, une attention particulière doit cependant être apportée à certaines vitamines et minéraux afin de garantir le bon déroulement de la grossesse :

N’achetez pas de compléments alimentaires sans l’avis de votre médecin. Ils pourraient contenir des substances contre-indiquées.

  • Folates (vitamine B9) : par précaution un supplément est généralement prescrit dès le projet de grossesse pour réduire les risques d’un retard de croissance ou de malformations graves chez le bébé. 
  • Fer et calcium : les besoins sont plus importants pendant la grossesse mais l’organisme de la femme enceinte s’adapte et augmente l’absorption intestinale de ces éléments. Les réserves en vitamine D de la femme enceinte doivent être suffisantes pour assurer une bonne absorption du calcium.
  • Vitamine D : elle joue un rôle majeur dans la minéralisation du squelette du fœtus. Cette vitamine est synthétisée par l’organisme à partir du cholestérol présent dans la peau, sous l’action du rayonnement solaire, et on la trouve également dans certains aliments. L’exposition au soleil est suffisante de juin à octobre, mais une supplémentation – prescrite par votre médecin - peut être nécessaire en hiver et au printemps.
  • L’iode : ce minéral est nécessaire au fonctionnement de la glande thyroïde chez la femme, une déficience même minime peut avoir des conséquences sur la maturation du cerveau.

Retrouvez nos conseils pratiques et les aliments à favoriser dans Je veux agir.

Zoom 
L’inquiétante tendance de « mummyrexie » 
Le « modèle » qu’offrent certaines personnalités et mannequins filiformes dès la sortie de maternité conduit certaines femmes enceintes à contrôler leur alimentation au point parfois de mettre leur santé et celle de leur bébé en danger. L’anorexie des femmes enceintes reste un phénomène marginal en France, mais il ne doit pas être pris à la légère. En effet, des carences peuvent apparaître chez la femme, ce qui perturbe le développement du fœtus et augmente les risques de complications pendant la grossesse.  

Dernière mise à jour : 9 février 2015.