Comment bien préparer ma grossesse ?

Donner toutes les chances de « bien naître »

N’attendez pas d’être enceinte pour faire un bilan de santé ! Vous mettez ainsi de votre côté toutes les chances d’une grossesse sereine, sans risque pour votre bébé.

Il est important de préparer sa grossesse, avant même d’arrêter la contraception. Car cette période en « amont », qui se concentre sur la santé de la future mère, est importante pour le bon déroulement de la grossesse et la santé de l’enfant.

Consultation "pré-conceptionnelle" : un bilan de santé avant bébé

Aujourd'hui, 1 femme sur 10 seulement réalise cette consultation avant l'arrêt de sa contraception. Cette consultation permet au médecin de :

  • connaître les antécédents médicaux et la prise éventuelle de médicament
  • échanger sur la consommation de tabac, de drogue, d’alcool, etc. et aider à arrêter progressivement avant d’être enceinte
  • prescrire un bilan sanguin pour déterminer notamment :
    • si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose. Si ce n’est pas le cas, il sera nécessaire d’adopter certaines habitudes alimentaires et comportementales pour limiter les risques de contracter cette maladie pendant la grossesse. La toxoplasmose peut être à l’origine de fausses couches et de malformations.
    • si vous êtes immunisée contre la rubéole. Si ce n’est pas le cas, il faudra faire le vaccin et attendre 3 mois avant d’arrêter votre contraception.
  • Vérifier que vous êtes à jour des autres vaccins recommandés dans le cadre d’une grossesse.

Sans oublier les examens de routine pour contrôler votre tension artérielle, votre rythme cardiaque… Vous pourrez ensuite planifier l’arrêt de la contraception selon les résultats de ce bilan.

 

Un suivi médical tout au long de la grossesse

Afin de veiller au bon déroulement de votre grossesse et de préparer au mieux votre accouchement, vous bénéficiez d'un accompagnement et d'un suivi médical régulier. La première consultation a lieu au premier trimestre, puis vous devrez consulter votre médecin, gynécologue ou sage-femme - en libéral, à l'hôpital ou dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI) - tous les mois à partir du 4ème mois, c’est-à-dire après 3 mois de grossesse révolus.

Vous bénéficiez également de 8 séances de préparation à la naissance et à la parentalité, prises en charge par l’Assurance maladie. Ces séances peuvent être suivies dans la maternité où vous accouchez, ou par une sage-femme libérale. Dans ce cas, les séances sont organisées en plus petit comité et peuvent donc être personnalisées selon votre projet de naissance.

 

Zoom 

Un suivi médical pris en charge à 100% par l’Assurance maladie

Les examens prénataux obligatoires et les séances de préparation à l’accouchement sont pris en charge à 100 %. Un examen bucco-dentaire gratuit est également proposé à partir du 4ème mois.

 

Une alimentation équilibrée avant-pendant-après la grossesse 

Afin de faire le plein de minéraux, vitamines, oméga 3 et autres nutriments essentiels, vous avez tout intérêt à garnir vos assiettes de légumes, fruits et céréales variées, complétées de protéines animales ou végétales (légumineuses, noix...). N’oubliez pas de consommer chaque jour des matières grasses de qualité, en quantité suffisante : 1 à 2 cuillères à soupe par jour d'huile de colza, olive ou noix de préférence.

Pendant (et après !) la grossesse, gardez ces bonnes habitudes et veillez à consommer suffisamment de vitamine B9 (folates), calcium, fer, oméga 3… pour combler vos besoins et ceux de votre bébé.

Tous nos conseils pour avoir une alimentation équilibrée pendant la grossesse.

 

Zoom

Pendant la grossesse, c’est 0 alcool, 0 tabac !

En effet, le foetus est directement exposé aux substances toxiques de l'alcool et du tabac, et peut développer des malformations, retard de croissance, retard intellectuel, même pour de toutes petites quantités ingérées.

 

Se protéger avec bébé des polluants 

Les 1000 premiers jours de vie, qui englobent la vie fœtale et la petite enfance, sont identifiés par l'Organisation Mondiale de la Santé comme une période particulièrement importante pour la prévention des maladies chroniques de l’enfant et du futur adulte. En effet, l'organisme en construction est particulièrement vulnérable aux perturbateurs endocriniens (pesticides, plastifiants…). Voici nos conseils pratiques pour éviter les polluants présents dans :

 

Une activité régulière et adaptée, même pendant la grossesse

Attendre un enfant ne signifie pas que l’on ne peut plus bouger ! La pratique d’une activité sportive est fortement recommandée en raison des bénéfices apportés à la maman et à son futur enfant. Lire la suite : Est-ce que je peux continuer le sport pendant ma grossesse ?

 

Bien mener sa grossesse au travail

Les salariées enceintes n’ont aucune obligation légale d’informer dès le premier trimestre leur employeur de leur grossesse. Cette déclaration, écrite ou verbale, leur permet cependant de bénéficier des avantages légaux voire conventionnels qui leurs sont réservés, notamment:

  • Les salariées enceintes ont droit à une autorisation d’absence pour se rendre aux examens médicaux obligatoires prévus par l’Assurance maladie.
  • Certaines conventions collectives prévoient la réduction du temps de travail quotidien. Pour connaître les mesures prévues par votre entreprise, consultez votre convention collective, remise lors de l’embauche.
  • Le travail de nuit, ou certains postes exposant à des substances chimiques, à des champs électromagnétiques, etc. sont à risque pendant la grossesse. Un changement de poste peut vous être proposé momentanément sans diminution de salaire et en accord avec le médecin du travail.

 

Zoom

Ethers de glycol : la loi protège les femmes enceintes et allaitantes.
Le décret du 1er février 2001 exige de soustraire les femmes enceintes ou allaitantes d’un poste à risque d’exposition aux éthers de glycol. Ces éthers de glycol sont des solvants utilisés dans les peintures et vernis dits « à l’eau » et dans les cosmétiques (phénoxyéthanol). 

Lire la suite >

Participer à l’atelier Nesting, pour un environnement sain
Les ateliers Nesting sont un moment d’échanges et d’information pour apprendre à détecter les perturbateurs endocriniens dans le quotidien et trouver des alternatives… surtout lorsqu’on va accueillir un nouveau-né à la maison ! Les animateurs formés par les experts de l’association WECF (Women Engage for a Common Future) proposent des sessions ludiques et interactives qui visent à protéger les futurs et jeunes enfants des pollutions chimiques de l’environnement intérieur. Des guides thématiques sont également proposés sur le site internet Projet Nesting.

Dates des actions proposées

De nouvelles dates à venir