"Burn out", stress, surcharge de travail… Suis-je concerné ?

Stress ou souffrance au travail : éviter les confusions

Avec 41% de salariés se déclarant stressés au travail (Rapport Anact, 2009), les entreprises doivent faire face à un enjeu majeur de santé. La réglementation pousse aujourd’hui les entreprises à se mobiliser pour prévenir les risques dits psychosociaux.

50% des travailleurs estiment que le stress occasionné par le travail est un phénomène courant (enquête d'opinion européenne, dirigée par l'EU-OSHA)

Les risques psychosociaux recouvrent les risques professionnels mettant en jeu la santé physique et mentale des salariés.

Il peut s’agir de réponses à un stress aigu, à un harcèlement moral, sexuel… Les facteurs de risques psychosociaux sont multiples ! On distingue les risques qui peuvent découler de réactions personnelles ou collectives :

  • aux exigences du travail et à son organisation : autonomie dans le travail, degré d’exigence au travail en matière de qualité et de délais, vigilance et concentration requises,
  • au management et aux relations de travail : nature et qualité des relations avec les collègues et/ou les supérieurs, reconnaissance, rémunération…
  • à la prise en compte des valeurs et attentes des salariés : développement des compétences, équilibre entre vie professionnelle et vie privée
  • aux changements des conditions de travail : conception des changements de tout ordre, nouvelles technologies, restructurations…
  • à certaines situations extrêmes : injonctions contradictoires, conflits d’éthique, insécurité de l’emploi, sentiment d’injustice

Quelles sont les conséquences sur la santé de l’employé ?

Le stress et les risques psychosociaux sont à l’origine de troubles psychologiques, avec un impact physique :

Le « burn out » se caractérise notamment par un épuisement physique, moral et intellectuel, une perte d’empathie, un changement d’attitude (cynisme, agressivité, hypersensibilité…)

  • Fatigue, pouvant aller jusqu’à l’épuisement, dans certains cas limités « burn out »
  • Maladie cardiaque, tension artérielle…
  • Troubles Musculo Squelettique (TMS)
  • Troubles du sommeil, du comportement
  • Maladie psychique, dépression, suicide dans les cas les plus graves
  • Addictions (alcool, drogue…)

 

Zoom
Le harcèlement moral : risque psychosocial « extrême »
Il altère gravement la santé du salarié, et peut prendre diverses formes :
  • Refus de toute communication de la part de l’entourage professionnel
  • Absence de consignes ou consignes contradictoires
  • Privation ou surcroit de travail
  • Tâches dépourvues de sens ou hors de ses compétences
  • Conditions de travail dégradantes, « mise au placard »
  • Critiques incessantes, brimades, humiliations, menaces…
La passivité et l’absence de solidarité de la part des collègues de la victime du harcèlement sont des éléments aggravants et d’isolement du salarié.
 

Vidéo : Burn out, une augmentation inquiétante

Retrouvez dans la rubrique Je veux agir des conseils pratiques pour faire valoir vos droits.

 

​Dernière mise à jour : 30 mars 2014