Revenir à la liste des actus

Semaine de la santé auditive au travail

L’association JNA lance sa 2nde « Semaine de la santé auditive au travail » à l’occasion de la Semaine Européenne de la Sécurité et de la Santé au travail, du 23 au 28 octobre 2017.

 

L’association Journée Nationale de l'Audition (JNA) alerte sur l’insuffisante prise en compte des effets auditifs et extra-auditifs dans les politiques de bien être développées en entreprise. Deux raisons peuvent être avancées : l’ignorance des effets du bruit sur les mécanismes de l’oreille et l’état général de santé ainsi que l’orientation de  lutte contre le bruit afin de respecter les seules obligations réglementaires.

L’association JNA invite les acteurs de l’entreprise à une réflexion globale intégrant la santé auditive, en action primaire de prévention, en amont des approches de lutte contre les risques auditifs et « handicap ».

Cela nécessite de considérer les impacts du bruit en deçà des seuils réglementaires et d’associer  plus systématiquement une réflexion sur les apports de l’acoustique et de l’ergonomie.
Ces démarches questionnent également le fait individuel du bruit dans le collectif. Grâce à une approche positive « bien-être au travail », l’entreprise aura alors la possibilité de générer de vrais leviers de gains en performance,
individuels et collectifs. Les dirigeants comme les salariés ont besoin de trouver du sens à la mise en oeuvre des démarches bien-être au travail.

Pour en savoir plus : RDV sur le site de la santé auditive au travail

Actus
Viva magazine
Lutter contre les démences liées à l'âge
12.12.2017

L'espérance de vie s'allonge mais vieillissons-nous en bonne santé ? Pas sûr, car le nombre de démences devrait augmenter d'ici à 2050, d'après

Fin des véhicules diesel ou essence à Paris d'ici 2030 : un impact réel sur la santé des Parisiens
12.12.2017

Mettre fin à la circulation des véhicules diesel et essence en 2030 aurait un impact direct sur la santé selon une étude révélée lundi 11 décembre...

Dépakine : Sanofi reconnu responsable et condamné
13.12.2017

Dans l'affaire de la Dépakine, Sanofi a été reconnu responsable et condamné à verser 3 millions d'euros d'indemnités à la famille et à la Cpam...