Revenir à la liste des actus

Pesticides : les aliments qu'il faut consommer BIO

La contamination des aliments aux pesticides dépend de leur lieu de production, des conditions de stockage, du transport... Certains produits sont connus pour leur contamination aux pesticides, et des précautions sont alors nécessaires pour préserver sa santé à long terme.

Une réglementation inadaptée aux pesticides perturbateurs endocriniens

Certes, les aliments vendus en Europe sont, pour la plupart, conformes à la réglementation. Mais la réglementation n'est pas adaptée pour protéger contre les pesticides perturbateurs endocriniens !

En effet, les perturbateurs endocriniens sont des substances qui altèrent la régulation hormonale de notre corps, même à très faible dose. Dans le domaine alimentaire par exemple, la présence de "traces" de pesticides, même en-dessous des "limites maximales de résidus", peut avoir à long terme un impact sur la santé. Pour protéger les consommateurs, il est donc nécessaire d'instaurer une réglementation adaptée. 

Zoom

"Les normes pour les Perturbateurs endocriniens sont obsolètes ! " Décryptage avec le toxicologue André Cicolella.

Les aliments les plus à risque

La DGCCRF et plusieurs ONG telles que l'Environmental Working Group (EWG) analysent régulièrement les fruits et légumes afin de détécter la présence de pesticides dans les aliments. Les fruits et légumes les plus contaminés aux pesticides sont les suivants :

  • Fraise, raisin, pomme, pêche, nectarine, poire, kiwi...
  • Céleri, petits pois, épinard, haricot, carotte, radis, laitue, poivron, céleri, choux...

 

Zoom

Laver un fruit non bio, est-ce utile ?

Il est bien sûr nécessaire de laver les fruits et légumes - bio ou pas - avec une brosse dédiée à cet usage, ou un tissu humide. Vous retirerez ainsi les saletés liées au transport, stockage, etc.
Mais n'espérez pas débarasser l'aliment des pesticides qu'il peut contenir, car ces derniers pénètrent au coeur de l'aliment. Il est donc vraiment préférable de consommer en version bio les aliments les plus contaminés.
 

 

 

Comment éviter les pesticides  ?

  • Privilégiez autant que possible les produits issus de l’agriculture biologique, de saison et de proximité notamment pour les bébés et jeunes enfants, les femmes enceintes et allaitantes.
  • Vous pouvez acheter en « non bio » les fruits et légumes de saison et/ou locaux. Leur stockage et transport étant limités, ils sont moins traités.

C'est possible, sans pour autant impacter son budget. Cela nécessite de revoir certaines habitudes alimentaires, notamment concernant la consommation de protéines animales, et cela en vaut la peine
> LIRE Manger bio : quel intérêt pour ma santé, quel impact sur mon budget ?

 

Pour aller plus loin

Actus
Viva magazine
Prime de Noël : pas de changement par rapport à 2016
04.12.2017

La prime de Noël sera bien versée a annoncé la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn. Les montants sont inchangés par rappport à 2016.

Pour en finir avec la stigmatisation de la schizophrénie
05.12.2017

Un site internet dédié à la schizophrénie s'attache à combattre les clichés et à apporter des réponses concrètes aux malades et à leurs proches...

Sida : une campagne pour éclairer sur le dépistage
05.12.2017

Alors que le Vih infecte chaque année 6 000 nouvelles personnes, le ministère de la Santé lance une campagne de prévention sur les modes de...